5 commentaires sur “Vitrier, parole mendiante troisième (PM XXXIV)

  1. J’ai trouvé du vent luttant pour lui-même
    un jour crevé à plat en rase campagne
    le ciel lui doit la couleur qu’il affiche
    J’ai choisi d’ouvrir la fenêtre a travers les carreaux…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre à Alexandre Aumégasse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s