Parcours poétique

J’écris diligemment depuis que je me suis égratigné à l’épine d’une rose.

De l’Avant :

Enfance en Provence, dans le Vaucluse, sous les rafales contradictoires, le Ventoux pour unique horizon viable.

Exil étudiant pour la Bretagne, qui sous des vents différents s’épanche pourtant dans une même humeur caractérielle et minérale.

Vers l’Après :

Le sentier esthétique que j’arpente, non sans trébucher, est celui des beautés violentes, des belles épineuses.

J’aspire à m’aventurer jusqu’à la part résiduelle, incompressible, de violence accompagnant le beau. Mais si toute beauté me frappe comme violence, je ne peux rester indifférent à sa part hideuse, et je m’inquiète de la laideur qui porte parfois les mêmes instruments, bien que maniée par des mains différentes.

Je veux retrouver le sens de la rencontre et de la lucidité. Je cherche l’échappée vraie contre le malaise. J’espère redonner courage à ceux qui ont le souci constant et fidèle du commun.

Cependant, je le crois, il n’y a point d’évasion possible.

N’allons pas forcer l’extase.

L’échappée, quand elle est insignifiante ou de surplomb, est trop vaporeuse pour y trouver une pleine satisfaction. Mais ne gâchons pas ces instants qui, tant qu’ils durent, valent toutes les errances et toutes les mauvaises fortunes du monde.

J’entreprends alors, avec l’honnêteté du hors-la-loi, d’établir une carte assez sûre pour qu’on puisse un jour retrouver les lieux et l’avenir de l’utopie, pour y mettre pied à terre pour de bon.

Je revendique une approche sérielle dans mon travail, par effleurements constants, nourris, approfondis. On trouvera donc quantité de variations autour de thèmes chéris, toujours relancés, remis sur le métier.

S’il est vrai que j’écris depuis ma vie, vous ne me trouverez nul part.

Je prie sincèrement lectrices et lecteurs, s’il viennent à ma rencontre, d’accueillir charitablement cette écriture bâtarde. J’ai voulu pratiquer une autopsie lumineuse. Je ne sais pas encore jusqu’où la main tenant le scalpel a dérapé.


Vous trouverez sur ce site :

Avant que les saisons ne se chevauchent, recueil de haïkus en cours d’élaboration.

Les paroles mendiantes, recueil de poèmes en vers libre de forme courte et aphoristique.

Les poèmes volants, recueil en vers libre sur les multiples directions des vents.

Café, recueil de récits, portraits et scènes poétiques en prose.


Pour accéder à quelques éléments biographiques, cliquez sur ce texte

Pour accéder aux mentions légales ainsi qu’aux informations relatives au droit d’auteur, cliquez sur ce texte.

Pour me contacter cliquez sur ce texte.